Pôle de vie sociale

Un lieu d’expérimentation

Le pôle de vie sociale a pour ambition de regrouper des espaces de vie collective et de partage accessibles à tous, des espaces pédagogiques et de transmission de savoir-faire et un lieu de création.

Cette structure se veut facilitatrice de projet citoyen, associatif ou d’entreprenariat local.

Des activités variées

Le pôle de vie sociale se dessine comme un lieu d’expérimentation où se croisent des activités à vocation différente : loisirs, bénévolat, social, entreprenariat.

Ce tiers-lieu peut rassembler des activités et des personnes de tout horizon dans un même lieu: une boutique éphémère, un atelier de réparation collaboratif, un pôle d’artisanat, un café solidaire, un espace d’exposition… Tout reste à imaginer dans ce lieu.

Pourquoi un tiers-lieu sur la commune ?

  • Dynamiser le territoire
  • Rassembler les citoyens et les acteurs locaux (associations, entrepreneurs, artistes)
  • Faciliter l’émergence des projets innovants
  • Relancer l’économie locale dans une démarche écoresponsable         
  • Créer du lien et de la cohésion
  • Améliorer le quotidien par des solidarités nouvelles
  • Soutenir les initiatives collectives
  • Proposer des espaces de rencontres
  • Créer des liens inter générations pour favoriser l’échange des savoir-faire

Un lieu à inventer

Activités, services, aménagements, tout est à imaginer et à construire avec les citoyens et acteurs locaux. Plusieurs ateliers participatifs seront proposés pour construire ensemble ce nouveau pôle de vie sociale, situé dans l’ancien Lidl, route d’Angers.

Vous souhaitez participer à cette aventure et créer ainsi un lieu qui vous ressemble ? Alors rejoignez le comité consultatif en répondant au questionnaire suivant :

Une trentaine d’idées émises par les citoyens

Une soixantaine de personnes ont participé à l’atelier du 24 septembre avec pour thème les activités à intégrer sur le pôle de vie sociale. Ce moment de réflexion collective a permis aux participants d’échanger et d’expliquer ce qu’ils souhaitent voir apparaître sur ce lieu pour faciliter leur quotidien, rencontrer des gens, trouver des solutions ou apprendre de nouvelles choses.

Lieu de pédagogie, de bien-être, créateur de lien social et instigateur de pratiques engageant une transition écologique, les groupes ont façonné plus d’une trentaine de propositions. L’expérimentation de ces idées va être étudiée dès cet hiver par la municipalité et le comité consultatif en lien avec Cap Tiers-Lieux, un collectif spécialisé sur la création de ces espaces.

Le suivi de la création du pôle de vie sociale sera proposé lors de prochains ateliers citoyens. Les dates seront communiqués par mail et sur le site de de la ville.

Cliquez pour lire le bilan de l’atelier collectif du 24 septembre 2021

Les contours du pôle de vie sociale

Le 1er atelier de l’accompagnement de cap tiers-lieu s’est déroulé le 7 décembre en présence des membres du comité consultatif.

Il a permis de rédiger un texte de positionnement du lieu intitulé la « raison d’être ». Cette définition est le socle du projet et permet d’en dessiner les contours. Les orientations du lieu y sont définies et précisées afin de cerner les services et activités potentiels à y intégrer et sa fonction sur le territoire.

Lancement du cycle d’ateliers pour les porteurs de projets

Un 1er atelier a été organisé le 26 janvier pour réunir les futurs résidents du tiers-lieux (ponctuels ou permanents) qu’ils soient des porteurs de projets en place ou émergeant, entrepreneuriaux ou citoyens, des associations constituées ou non se projetant dans le lieu.

« De nombreux citoyens, partenaires institutionnels ont répondu présents à l’atelier proposé aux porteurs de projet fin janvier. Cette étape vient concrétiser les futurs projets en imaginant les espaces dédiées à chacune des activités imaginées » précise Stéphanie Gohier, adjointe à la citoyenneté, aux associations et à la sécurité. Une vingtaine de personnes ont partagé l’envie de mener des projets sur le lieu lors de cet atelier mené par Cap tiers-lieu. Ce temps de réflexion a permis aux participants d’affiner le développement de leurs futures activités.

Deux autres ateliers sont prévus les 10 mars et 2 mai afin d’approfondir leurs besoins pour réaliser leurs idées.

Ouvrir un tiers-lieu : Mode d’emploi simplifié

Avant d’ouvrir les portes du futur tiers-lieu « pôle de vie sociale », il y a quelques étapes incontournables qui vont permettre à ce site d’avoir un socle solide et donc de durer dans le temps. Explication sur le processus de fabrication d’un tiers-lieu à Durtal.

Étape 1 : les citoyens tu consulteras

De nombreux citoyens étaient présents à l’atelier de septembre dernier, à avoir des envies et des besoins, à imaginer tout ce qui pourrait faire vivre ce lieu et le rendre convivial, utile et accessible à tous. Un bouillonnement d’idées posé sur papier. Pour concrétiser ces projets et faire ce qui s’appelle une configuration du lieu, la municipalité est aidée par Cap tiers-lieux, des spécialistes du montage de ce genre de projet. Ainsi, le comité consultatif* du pôle de vie sociale peut suivre pas à pas leurs conseils pour faire que cette graine qui fut un jour une idée de lieu partagé devienne un vrai lieu de vie avec une organisation, un statut, une programmation…

Étape 2 : le positionnement tu définiras

Ce lieu est pensé, suivi, discuté par un comité consultatif*. Pour rappel ; 6 citoyens 6 élus et 1 chargée de mission composent ce comité. Depuis le début de l’année, nous avons visité des tiers-lieux, envisagé ce que pourrait être celui de Durtal, réfléchi aux besoins complémentaires sur la ville. Ensuite, cela a permis de poser des critères de réussite propres à ce lieu. Et de définir un positionnement pour encadrer le tiers-lieu. Il est apparu que ce lieu reposait sur plusieurs piliers qui ont été décortiqués ensemble avec toujours le soutien constructif des consultants de Cap Tiers-Lieux. Cette définition a été partagée ci-dessus.

Étape 3 : Les porteurs de projets tu activeras

Durant 3 ateliers, des porteurs de projets en place ou émergents, entrepreneuriaux ou citoyens se projetant dans le futur pôle de vie sociale se réunissent pour préciser leur projets et partager leurs idées avec d’autres créateurs. Cela a permis de créer un collectif composé de potentiels acteurs du lieu, mais aussi de bénévoles souhaitant prendre part à l’aventure. Au gré des animations de Cap tiers-lieux, les aménagements du site ont été au cœur des discussions afin de dessiner des espaces à la fois transitoires et répondant aux besoins variés des porteurs de projet.

Il reste encore des étapes avant d’aboutir à un projet structuré qui pourrait répondre à la fois aux besoins des citoyens et aux orientations souhaitées par la municipalité. Ces épisodes seront publiés régulièrement pour informer des évolutions du projet.

Les étapes de l’accompagnement Cap Tiers-lieu

*Le Comité Consultatif est un espace de dialogue qui contribue à :
• Permettre à la démocratie participative locale de s’exercer dans un cadre constructif et efficace.
• Associer les habitants en sollicitant leur expertise d’usagers sur le projet de tiers-lieu appelé aussi pôle de vie sociale.

Aller en haut de la page