Accessibilité

Projet(s) en cours

PROJET D’AMÉNAGEMENT DU PLATEAU SPORTIF – 2019

Plateau sportif : concertation autour de nouveaux aménagements

De nombreux aménagements sont à l’étude actuellement pour renforcer l’attractivité du plateau sportif de la Montagne. C’est le cabinet angevin Vu d’ici, spécialisé en aménagement et urbanisme qui a été chargé de réaliser les études pour mener à bien ces projets «Nous avons réalisé une importante phase de diagnostic, en concertation avec les différentes associations utilisatrices du plateau sportif. Nous avons beaucoup travaillé sur place pour comprendre les besoins et les contraintes des utilisateurs du site et proposer différents scénarii. Nous les avons ensuite affinés pour formuler une proposition qui a été retenue par le groupe de travail», explique Camille Corbin, paysagiste-concepteur pour Vu d’Ici. Parmi les nombreuses pistes possibles de projet : la construction d’une nouvelle halle de tennis, un nouvel aménagement de voirie aux abords de ce site afin de sécuriser les voies, la création d’une maison de jeunes, de nouveaux parkings, la mise en place de liaisons douces entre le site du plateau sportif et les écoles… Le projet global est très important et nécessitera plusieurs phases pour sa réalisation. Fort de toute cette analyse, le Conseil municipal définira un échelonnement des différents aménagements à réaliser. Les premiers devraient intervenir à l’automne 2019. «Le projet a été conçu pour apporter au plateau sportif la qualité paysagère offerte par les autres espaces de la ville . L’idée est de penser l’avenir sans bloquer les choses», notait aussi Camille Corbin lors de la réunion de concertation du 3 décembre en Mairie qui a réuni les élus et une quinzaine de représentants de la vie associative locale.

Le montant de l’étude et de la conception du plan de composition urbain et paysager pour la réorganisation du plateau sportif par le cabinet Vu d’Ici se chiffre à 15 480€ HT.

Pour plus d’informations, vous pouvez aussi consulter le dossier de présentation du projet

 Parmi les précédents projets menés par la commune :

Les travaux de requalification de l’avenue d’Angers sont terminés

esquisse-avenue-angers

 

Un chantier essentiel à démarré le 4 juin dernier, avenue d’Angers, et concerne le réaménagement de la RD323 dans le centre de Durtal pour la partie comprise entre le giratoire de la rue de la Rochefoucauld et le giratoire avec la rue Denis Papin et l’avenue Cornilleau (au niveau des entreprises Montgolfier et Renault).

Cet aménagement ambitieux, voulu par les élus du Conseil Municipal depuis plusieurs années, a pour vocation de donner une place plus importante au végétal dans cet espace très fréquenté par les voitures. A l’issue de l’aménagement, les arbres seront plus nombreux et l’espace sera mieux partagé entre les véhicules et les piétons et cyclistes. Poursuivre le développement des liaisons douces, encourager les modes de déplacement vertueux en terme de développement durable tout en accentuant la sécurité des différents usagers sont autant de raisons qui ont motivé le choix des élus de se lancer dans ce projet d’ampleur.

Ces travaux se situent sur l’ancienne route nationale qui a été requalifiée en route départementale et sont menés par la ville de Durtal car situés dans l’agglomération. L’enfouissement des réseaux électriques, Telecom, éclairage public et réseau d’assainissement ont été réalisés préalablement entre 2015 et 2017 avant de procéder aux aménagements de surface.

Dans le cadre d’un appel d’offres, la commune a retenu 2 entreprises : l’entreprise Colas a été désignée pour les opérations de voirie et de réseaux divers. Ces travaux vont permettre la requalification des chaussées et des trottoirs, la reprise ponctuelle du collecteur d’eaux pluviales, la réalisation du réseau d’écoulement des eaux pluviales, la signalisation verticale et horizontale pour un budget prévisionnel de 948 888€ (HT).

L’entreprises Edelweiss s’est vue confier l’aménagement paysager du projet, à savoir : l’abattage et la protection d’arbres existants, la création de massifs arbustifs, la plantation d’arbres, la mise en œuvre de surface en calade, la mise en place du mobilier urbain et l’entretien des espaces verts pour un budget prévu de 205 533€ (HT).

Deux réunions publiques ont été organisées le 28 mai en Mairie de Durtal en amont des travaux : l’une pour les riverains, et l’autre pour les commerçants afin de leur permettre de s’organiser au mieux pendant ces travaux.

Trois grandes phases vont s’enchaîner, la première concernera la reprise des différents îlots au centre de la chaussée, puis la reprise de la chaussée et des trottoirs côté pair (Côté du magasin Super U) puis une troisième phase concernera le côté impair de la rue (côté du magasin Lidl).

Au total, et selon les aléas météorologiques, ces 3 phases de travaux devraient durer jusqu’en février 2019. Les travaux de pose de la signalisation et du mobilier urbain ainsi que les travaux d’enrobés seront réalisés dans les semaines suivantes, mais la mise en place des enrobés dépendra également de la météo. Ces travaux d’enrobés seront programmés lors d’opérations nocturnes, sur quelques nuits, pour minimiser la gêne occasionnée.

D’un point de vue de la circulation, des aménagements seront prévus et notamment la mise en place de feux tricolores permettant une alternance de la circulation. Des déviations par l’avenue Cornilleau seront également conseillées et feront l’objet d’une signalisation sur le site des travaux.

L’accès aux différents commerces sera maintenu en permanence pendant toute la durée des travaux et fera également l’objet d’une signalisation spécifique.

 

Un plan de gestion différenciée pour la commune

gestion_differenciee_carte

La mise en place du plan de gestion différenciée retenu par le Conseil Municipal va permettre de renforcer les bonnes pratiques déjà mises en oeuvre par les services municipaux en charge des espaces verts. Ce plan renforce notamment l’utilisation de techniques respectueuses de l’environnement et du cadre de vie des habitants, avec des bénéfices multiples. 

 

Avantages de ces différents procédés :

  • La suppression des traitements ;
  • L’enherbement des sols sablés ;
  • La mise en place de paillage organique au pied des plantations ;
  • La tonte avec mulching ;
  • La diminution des jardinières annuelles au profit de la plantation en sol.

 

Sur le terrain, la gestion différenciée se matérialise par différents niveaux d’entretien selon les secteurs :

Structuré fleuri
entretien_structure_fleuri

Cadre historique
Touristique et commerçant

Plantes annuelles, vivaces, bulbes, massifs taillés et plantes grimpantes

Structuré
entretien_structure

Cadre historique
Zones résidentielles et de services

Plantes annuelles, vivaces et massifs taillés

Jardiné
entretien_jardine

Cadre champêtre
Zones dédiées au sport, à l’éducation, culture, jeux, jardinage

Haies et arbustes, pelouses et massifs

Naturel
entretien_naturel

Cadre naturel et inondable
Promenades, randonnées, fête, détente, pêche

Prairies, haies bocagères, arbres, vivaces

Ces quatre niveaux d’entretien vont permettre d’avoir un niveau d’intervention de l’humain toujours plus efficace et rationnel et toujours mieux adapté aux différents lieux et cadres de vie.